Visions Solidaires

Accueil » Citoyenneté » Pétales d’espérance

Pétales d’espérance

Poème écrit par Michel Come, militant infatigable des droits des migrants, sympathisant de Visions Solidaires

esperance

L’espoir humain ne serait-il que regards fébriles

tournés vers un avenir hachuré d’incertitudes ?

Ainsi nos espoirs de paix pour la Syrie, l’Irak, le Mali, la RDC et la Centrafrique…

Pourtant, c’est au cœur des grandes détresses,

que les pages les plus fortes de l’espérance ont été écrites.

 

En témoignent les Prophètes durant la Captivité de Babylone,

les lettres d’Anne Frank sous la botte nazie.

Dans la souffrance, s’accroît l’acuité du regard

qui sonde les profondeurs de la vie.

 

Elle est donnée à l’homme, « la petite fille espérance »,

chevillée en son être, au tréfonds de sa personne.

Elle demande à être pétrie,

pour bien lever comme une bonne pâte à pain.

 

Car espérer,  n’est-ce pas découvrir en notre for intérieur

une VIE qui va de l’avant, comme l’eau des torrents cherche,

malgré les verrous glaciaires,

à rejoindre le littoral pour se déverser dans les océans.

 

Rechercher partout, en toutes circonstances,

le signe qui raccroche à la vie.

Ainsi Mandela, dans son terrible pénitencier, cultivait un minuscule jardin.

En responsable de la terre en fleurissement,

il vivifiait en même temps ce futur Président,

que le monde a honoré en cette fin d’année 2013.

 

Jardiniers, nous le sommes. Appelés à semer, chaque matin,

la certitude que la vie vaut la peine d’être vécue

mais dans l’urgence d’une dignité partagée par tous.

 

Le printemps nous appartient.

La saison de l’éclosion, de la fructification, de la générosité dispensée.

L’été, temps de la moisson, appartient aux générations de demain.

 

TAIZE décembre 2013. – Croates, Slovaques, Biélorusses, Ukrainiens …

20.000 JEUNES de cinquante pays ont envahi Strasbourg

Le Wacken, 260 églises et temples, la grande Mosquée, la grande Synagogue

Pour communier dans la foi en l’homme et en Dieu.

Ils ont ravivé la flamme d’une Europe qu’ils veulent plus fraternelle.

 

Ils nous invitent à retrousser nos  manches !

Alors, que nos pas aillent de l’avant. Sans faiblir. Gaillardement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :