Visions Solidaires

Accueil » Uncategorized » Semaine Mondiale d’Action pour l’Education Pour Tous 2014

Semaine Mondiale d’Action pour l’Education Pour Tous 2014

PLAIDOYER EN FAVEUR D’UNE EDUCATION INCLUSIVE DE QUALITÉ POUR TOUS AU TOGO

 education et handicap

En 2010, l’Etat togolais a adopté une Politique et un Plan Sectoriel de l’Education (PSE) pour la période de 2010 à 2020 (étendu à 2025). Cette stratégie s’inscrit dans le cadre des engagements du Togo en faveur de l’Education Pour Tous (EPT) et plus particulièrement de l’universalisation de l’enseignement primaire (Objectif du Millénaire pour le Développement – OMD –  n° 2) comme objectif à atteindre par le système éducatif en 2015.

En dépit des avancées réalisées en termes d’accès à l’éducation, le Togo ne pourra pas atteindre la scolarisation primaire universelle avant 2022. En effet, 7% d’enfants n’ont toujours pas accès à l’école et près de 23% de ceux qui y ont accès abandonnent avant la fin du cycle primaire.

L’atteinte de la scolarisation primaire universelle ne sera donc pas effective sans la prise en compte des groupes exclus du système éducatif, parmi lesquels les enfants handicapés.

Cet état de fait est reconnu par l’état togolais et des mesures en faveur de l’éducation inclusive sont adoptées :

–          Le Togo a ratifié en 2011 la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (dont l’article 24 est relatif à l’éducation),

–          Le 11 mai 2012, le Ministère des Enseignements Primaire, Secondaire et de l’Alphabétisation (MEPSA) a adopté par Arrêté N° 048/MEPSA/CAB/SG portant validation institutionnelle du manuel intitulé «Formation en Education Inclusive avec un accent particulier sur l’accueil d’enfants handicapés en classes ordinaires »,

–          La seconde phase du PSE (2014-2016) prend en compte l’éducation inclusive comme principe directeur à part entière, et prévoit l’adoption d’un modèle d’éducation inclusive d’ici 2016.

Ces engagements doivent à présent se traduire par des actions concrètes en faveur de l’accès à une éducation inclusive de qualité pour les enfants handicapés. Pour ce faire, nous recommandons que les décisions suivantes soient prises par les Ministères en charge de l’Education au Togo.

      1. Assurer la formation des enseignants pour la scolarisation des enfants handicapés :

L’enseignant est le premier maître d’œuvre de l’inclusion scolaire d’un enfant handicapé. Il doit donc être formé en éducation inclusive en général et sur la spécificité de la déficience de l’élève qu’il accueille en particulier. Par ailleurs, il a été prouvé que ces formations développent les capacités des enseignants en termes de pédagogie différenciée et d’innovations pédagogiques ; ce qui bénéficie à l’ensemble des élèves de la classe.

Dans ce cadre, voici les actions à prendre :

  • Intégrer le manuel de formation en éducation inclusive dans les  curricula  de formation des élèves-maîtres des Ecoles Normales d’Instituteurs.
  • Valider institutionnellement par arrêté les manuels de formation sur la surdité et la langue des signes et sur la déficience visuelle et le Braille et proposer ces thématiques comme cours à option dans les ENI.

      2. Adapter les examens scolaires aux candidats handicapés :

La scolarisation des enfants handicapés doit se faire dans des conditions adaptées aux besoins de chacun, y compris au moment des examens. A titre d’exemples :

–          un enfant non-entendant, utilisant la langue des signes, ne peut pas réaliser l’épreuve de dictée à partir du CE2 puisqu’il ne peut pas entendre le texte dicté.

–          Un enfant non voyant ne peut pas exécuter les consignes de géométrie sur feuille (tracer un rond, un triangle, dessiner une carte géographique…).

Pour y palier, il est donc nécessaire de :

  • Adopter un cadre législatif prévoyant l’adaptation des examens scolaires, du primaire jusqu’à l’université, pour les candidats handicapés.

      3. Reconnaître, étendre et pérenniser le système d’enseignants itinérants

Depuis 2010 sur Dapaong et 2012 sur Kara, un système d’enseignants itinérants est mis en place afin d’appuyer les enseignants dans l’accueil des enfants handicapés dans les écoles primaire et soutenir les enfants dans leur inclusion et réussite scolaire.  Les résultats de ce système sont probants. Aujourd’hui, le poste d’enseignant itinérant n’est pas reconnu au niveau du MEPS. Pour ce faire, il est donc nécessaire de :

  • Reconnaître officiellement le statut d’enseignant itinérant et spécialisé.
  • Mettre en place un système d’enseignants itinérants dans chaque inspection sur l’ensemble du territoire.

      4. Construire des bâtiments scolaires accessibles

Le Ministère a adopté une stratégie de construction scolaire qui prend en compte l’accessibilité des bâtiments. Toutefois, force est de constater que les normes prescrites ne sont pas toujours respectées lors des constructions. Pour y pallier, il faut :

  • Veiller à la mise en œuvre de la stratégie de construction scolaire
  • Former les entrepreneurs et DRE aux normes de construction scolaire  

Premiers signataires: Coalition Nationale Togolaise Education Pour Tous, Handicap International-Togo , UNICEF, CBM-Togo, Visions Solidaires.

Publicités

2 commentaires

  1. paulin dit :

    pourquoi le TOGO n’a pas un plan éducatif repondant au marché de l’emploi?est – ce par ce qu’il n’ ya pas une volonté?ou les moyens?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :