Visions Solidaires

Accueil » Citoyenneté » Un aperçu des activités de Visions Solidaires

Un aperçu des activités de Visions Solidaires

Interview de Samir ABI, Visions Solidaires réalisé par Etudiants et Développement, France

http://www.etudiantsetdeveloppement.org/node/3801

ville_lome_togo

Historique de l’association.

Pour commencer, pourrais-tu me parler de la naissance deVisionsSolidaires, de ses membres pionniers et de ses objectifs initiaux.

Visions Solidaires est née d’une initiative de jeunes à la fin de leur étude universitaire en 2008. Après les études, nous avons senti la nécessité et le besoin de continuer l’engagement militant déjà entrepris à l’université dans le cadre d’une association. C’est ainsi que nous avons décidé de travailler ensemble pour propager les valeurs de solidarité que nous partagions. Et ce, malgré nos différentes visions du fait social au Togo !

Quel était le contexte social et politique au Togo à ce moment-là? Participiez-vous à un mouvement plus large porté par les organisations de la société civile (OSC) ou bien alors vous considériez-vous comme porteur d’un acte isolé ?

A l’époque où Visions Solidaires naissait, le Togo venait de sortir d’une longue crise sociopolitique marquée par différentes violences liées souvent à la tenue d’élections peu transparentes. Il faut également noter que le contexte togolais était marqué par un déficit de liberté d’expression et de culture démocratique. Etudiants, nous avons donc participé à divers mouvements pour réclamer la liberté d’expression, l’amélioration de nos conditions d’étude et le droit de rassemblement (il n’était pas permis de faire des AG d’étudiants à l’Université de Lomé). Mais notre engagement dans ces mouvements était individuel : nous souhaitions que Visions Solidaires garde une certaine neutralité politique pour pouvoir mener ses activités. Puis, à la suite de dialogue politique et d’une élection législative jugée satisfaisante par la plupart des acteurs, l’atmosphère politique a commencé à s’apaiser en 2008, avant de revirer en eau trouble après les élections présidentielles de 2010.

Quel était alors votre positionnement vis-à-vis des autorités ?

Au début de nos activités nous étions plus dans la radicalité. En effet, dans un contexte togolais très politisé il était très difficile de ne pas prendre position face à divers abus constatés de la part des autorités politiques. Il y avait aussi un manque de dialogue criant avec la population et particulièrement la société civile qui n’avait pas accès aux informations officielles. Progressivement nous avons connu des évolutions, surtout au niveau de l’administration avec l’arrivée d’une nouvelle génération de fonctionnaires qui était essentiellement composée d’anciens camarades étudiants. Nous avons remarqué une meilleure efficacité et un surplus de volonté de collaboration. Tout en restant dans la critique et dans notre rôle de veille citoyen, nous avons commencé à collaborer un peu plus à partir de 2011 avec les autorités dans le cadre des études de notre pôle plaidoyer à Visions Solidaires.

Quelles étaient vos premières activités ? A quelles attentes répondaient-elles ?

Nos premières activités ont porté sur la migration. En 2008, nous nous sommes posés des questions sur le départ massif des jeunes togolais à l’extérieur et nous avons entrepris une étude sur le lien qu’il pouvait avoir entre le système éducatif togolais et la migration. Par la suite, nous avons voulu développer des outils pédagogiques de sensibilisation des jeunes sur les questions de migration. C’est à ce moment que nous avons fait la connaissance du monde de l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité.

Activités et objectifs de Visions Solidaires.

Quelles activités  portez-vous à Visions Solidaires ? Par quels moyens les mettez-vous en œuvre ?

Notre premier pôle d’activité est l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité. Dans ce pôle, nous avons cinq projets en cours :

–          une ludothèque qui a été accepté comme relais Ritimo avec des outils pédagogiques et qui organise régulièrement des animations et expérimentation d’outils ;

–          une campagne d’animation citoyenne dans les établissements scolaires et universitaires ; une campagne sur le handicap afin de sensibiliser sur le vivre ensemble entre jeunes valides et jeunes handicapés ;

–           le projet de vacances citoyennes à l’endroit des jeunes scolaires qui n’ont pas les moyens de partir en vacances en juillet et août et qui a pour objectif de mener une initiative citoyenne dans le quartier ;

–          et enfin un week-end d’échange sur les outils pédagogiques ouvert à divers acteurs d’éducation à la citoyenneté en Afrique et en Europe.

Le second pôle d’activité porte sur la recherche et le plaidoyer. Nous effectuons souvent des études sur les questions de migration et développement au Togo et à la suite de ces études nous menons des actions de plaidoyer à l’endroit des acteurs étatiques pour la mise en œuvre des recommandations des études. Nous avons également d’autres actions de plaidoyer et campagnes sur les thématiques de la paix et de la prévention de la criminalité des jeunes.

Enfin notre dernier pôle d’activité porte sur les actions de solidarité. Nous venons souvent en aide aux communautés de bases par des actions de solidarité en vue de favoriser l’éducation pour tous, l’accès à l’eau ou la vie dans un environnement sain par une meilleure gestion des déchets. Nous avons également initié un projet de commerce équitable pour venir en aide à ces communautés.

Pourriez-vous nous parler de vos réussites ? En d’autres termes, quel en est l’impact social et politique ?

Une de nos premières réussites se situe au niveau de notre axe plaidoyer. En effet, grâce à l’expertise accumulée sur la thématique de la migration et du développement nous sommes parvenus à faire créer au Togo un cadre de concertation sur la migration et le développement entre les acteurs étatiques et non étatiques. Grâce à notre travail de plaidoyer, les questions de migration sont maintenant prises en compte dans le document stratégique de croissance (DSRP) que le gouvernement togolais vient de valider pour les cinq prochaines années.

Nous avons eu également quelques succès au niveau de nos activités d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité. En effet, nous sommes une des rares organisations togolaises à développer des outils pédagogiques ludique d’ECS au Togo. A travers divers campagnes, nous arrivons à faire prendre conscience aux autorités et aux organisations de la société civile de la nécessité d’introduire des méthodes actives dans l’éducation à la citoyenneté au Togo.

Quels sont vos souhaits pour le futur ? Comment envisagez-vous la suite deVisions Solidaires ?

Nos souhaits pour le futur c’est de pouvoir renforcer notre structure au niveau matériel et surtout en subvention. Depuis quatre ans Visions Solidaires mène des actions éclatantes sur le terrain sans aucune subvention et seulement grâce aux donations de ses membres. Cela handicape sérieusement le développement de nouvelles activités de plaidoyer et d’éducation à la citoyenneté, d’autant plus que les besoins se font sentir le terrain ! Nous espérons pouvoir trouver des partenaires qui nous accompagneront par leur expertise pour bénéficier de subventions afin d’asseoir un peu plus notre travail de terrain.

Quels sont les projets en construction ?

Nous lançons d’octobre 2012 à mars 2013 une campagne d’animation citoyenne dans les établissements scolaires et universitaires au Togo. Cette campagne a pour but d’animer des jeux et des outils pédagogiques d’éducation à la citoyenneté dans divers établissement et de former des formateurs à l’usage de tels outils. Nous avons également en projet une campagne sur la migration au Togo dans le cadre de la célébration de la journée internationale des migrants le 18 décembre 2012.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :