Visions Solidaires

Accueil » Uncategorized » « A L’ECOUTE DES FEMMES EN SITUATION DE HANDICAP »

« A L’ECOUTE DES FEMMES EN SITUATION DE HANDICAP »

CAMPAGNE HANDIVALIDES 2013

 Chronique de Campagne N°3 : Mai 2013

 (Chronique animée par Valérie ATTISSO, chargée des campagnes Handicap à Visions Solidaires)

 Interview de Madame SEBABE Téné, handicapée motrice, Comptable à la Préfecture du Golfe.

« Issue d’une famille polygame, j’ai sept (7) frères et sept (7) sœurs. Je me retrouve paralysée à l’âge de 6 mois à la suite d’une injection mal faite par un infirmier dans un hôpital. Cet évènement a bouleversé toute ma famille et particulièrement mes parents qui ont eu de la peine à accepter cette situation. Malgré tout, ils ont pu par leurs efforts permettre à ce que je puisse porter des prothèses aux jambes pour me faciliter la marche.

handicap moteur

J’ai pu ainsi commencer ma scolarité à l’âge de 6 ans. Malgré l’inaccessibilité des établissements scolaires que j’ai eu à fréquenter, mon handicap n’a eu aucune répercussion sur ma réussite scolaire. J’étais excellente dans mes études raison pour laquelle tout le monde m’aimait et me respectait. Bref, ma vie scolaire a été très paisible et mon père avait l’habitude de me rappeler que les études représentaient une garantie pour ma vie future. J’avais donc le devoir de persévérer malgré les difficultés pour aller le plus loin possible dans le cursus scolaire.

Contrairement à mon parcours académique, mon intégration à la vie active a été la plus dure des épreuves. J’ai eu à passer dix bonnes années au chômage. Quelque soit l’offre d’emploi ma candidature n’était pas prise à cause de mon handicap. Par la grâce de Dieu, après dix ans d’attente, j’ai été finalement retenue en tant que comptable à la préfecture du Golfe. Je suis fort contente, enfin mon rêve d’intégration sociale c’est réalisé par cet emploi. Toutefois il reste encore à résoudre le problème de l’accessibilité de mon lieu de travail car l’entrée de la préfecture est inadaptée pour les personnes en situation de handicap.

Un autre don de Dieu a été le mariage. Je suis mère de 2 enfants et actuellement avec mon mari nous sommes un heureux couple. Ce dont je suis le plus fière ce sont mes enfants. C’est vraiment une réelle chance de pouvoir avoir les joies du mariage et de la maternité quand on est en situation de handicap. Mon seul projet d’avenir et plus grand rêve est de voir mes enfants grandir et évoluer dans leurs études pour que je puisse dire un jour que j’ai accompli ma mission malgré les préjugés de la société.

Mon conseil à mes sœurs handicapées serait de leur dire que le handicap n’est pas une maladie. On peut le surpasser si on a de la volonté et de l’abnégation. Le plus important c’est de cesser de s’apitoyer sur son sort et de continuer par avancer quelque soit les souffrances vécues. Je vous souhaite beaucoup de courage et bonne chance pour votre campagne.»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :