Visions Solidaires

Accueil » Migration » Échos des assises de Paris

Échos des assises de Paris

 La fin des visas pour la diaspora

Par Samir ABI

diaspora_togo

11h00, les premières Assises de la Diaspora Togolaise sont enfin lancées au Palais des Congrès de Montreuil par l’Ambassadeur du Togo en France, M. Calixte MADJOULBA. Rien d’étonnant, l’heure africaine a été respectée. Les 200 personnes déjà présentes dans la salle ont eu largement le temps de faire connaissance… Ce fut également le moment des grandes retrouvailles pour les amis, les frères, les parents éparpillés aux quatre coins de la France et de l’Europe, qui se sont donnés rendez-vous le temps des assises. Les premiers mots furent en hommage aux femmes, le 8 mars oblige. Elles ont retenu toute l’attention le long de ces assises par leurs interventions et bien sûr par leur beauté.

La nouvelle du jour : bientôt la fin des visas

Petite modification dans le programme annoncé en début de semaine, la première communication des assises est revenue au Capitaine SIMTAYA Djohéna, le Directeur des cartes de séjour, visas et de l’immigration à la Direction Générale de la Documentation Nationale (DGDN). Des rumeurs qui nous étaient parvenues avant notre départ de Lomé laissaient entendre que les lignes avaient bougéau niveau du gouvernement et qu’une nouvelle police d’immigration à l’endroit de la diaspora était en train de se décider. Les rumeurs se sont confirmées. Selon le Capitaine, le ministère de la sécurité a effectivement proposé au gouvernement quelques approches de solutions pour régler les problèmes d’entrée au Togo de la diaspora. Une des mesures proposée consiste à exempter de visa tous ceux qui en plus de leur passeport étranger, présenteront un passeport togolais en cours de validité. Cette annonce a eu l’effet d’une bombe dans la salle. Les acclamations et les cris de joie ont démontré largement l’adhésion de la diaspora européenne à cette mesure tant espérée et réclamée depuis des mois par la société civile.

En effet, une large pétition initiée par l’association Visions Solidaires, lors de sa campagne « Miawoezon » en 2013, avait permis de mobiliser l’opinion nationale et la diaspora togolaise sur ce sujet. Les échos de cette pétition sont parvenus à la Direction Générale de la Documentation Nationale qui arelayé les attentes exprimées par la population aux autorités. La promulgation de cette mesure pourrait marquer un tournant décisif dans les relations entre la diaspora et les autorités togolaises. Sans nul doute, cela sera un premier pas vers l’adoption du nouveau code de la nationalité togolaise, en souffrance depuis trois ans au ministère de la justice, qui reconnaît pourtant explicitement le droit à la double nationalité de tout citoyen togolais.

L’autre annonce phare du Capitaine SIMTAYA a été le « E-VISA ». Très bientôt, il sera possible de faire la demande de visa pour le Togo automatiquement en ligne. Selon le Directeur de l’immigration, cette mesure facilitera énormément les formalités d’entrée au Togo pour les migrants. A cet effet, toute une nouvelle organisation plus informatisée de gestion de l’immigration est en train d’être mise en place aux postes de frontières terrestres et aérienne.

Flash Back

Des moments forts se sont succédés tout au long de la journée au Palais des Congrès de Montreuil. Le plus poignant a été la minute de silence de toute la salle à la mémoire de la femme du Directeur Général de l’ANPE, M. Edmond AMOUSSOU, qui vient de s’éteindre. Malgré cet évènement douloureux, M. AMOUSSOU a tenu à participer à ces assises pour l’importance de l’événement qui constitue une première pour toute la nation togolaise. Son exposé a incontestablement marquée ces assises. Sur la base d’une étude faite par l’observatoire de l’emploi de l’ANPE, il a dressé à l’assistance l’ensemble des besoins en terme d’expertise qui se présentent au sein de l’administration et des entreprises togolaises et auxquels le recours à la diaspora pourrait s’avérer nécessaire. Sa franchise habituelle et l’excellent travail abattu au niveau de l’ANPE a émerveillé de nombreux membres de la diaspora ayant des projets de retour ou désirant initier des entreprises au Togo.

Le second panel des assises animé par M. BROOHM Djahlin, Directeur Général de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo et Mme De SOUZA Naka, la Directrice de l’Agence Nationale de Promotion et de Garantie des Financements des PME/PMI sous la modération du Professeur Étienne AYITE, le Directeur de la Coopération Internationale à l’Université de Lomé, a tout autant captivé l’auditoire. En effet le public était en quête d’information sur les dispositions fiscales et les garanties pouvant faciliter la réalisation de leur projet entrepreneurial sur la terre de leurs aïeux. Les dernières présentations de cette longue journée des assises ont rassemblé différents membres de la diaspora togolaise autour de la problématique de la structuration et des instruments de gestion des Togolais de l’extérieur.

Messieurs SANOUSSI Kag, RADJI Safiou et le Coordonnateur du programme Diaspora, Antoine GBEKOBOU ont présenté des mécanismes possibles pour parvenir à une faitière des organisations de la diaspora, à la création d’un fonds d’investissement des Togolais de l’extérieur et d’une agence des Togolais de l’extérieur. Invité spécialement de Bruxelles pour les assises, M. Julien FREY, chargé de projet à l’ICMPD a présenté le travail mené actuellement au Togo par son organisation dans le cadre du Programme MIEUX de l’Union Européenne pour soutenir le gouvernement togolais afin d’élaborer une politique de migration et développement prenant en compte la diaspora.

Le succès de ces assises doit beaucoup également à la présence du Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise (CMDT). Incertaine jusqu’à il y a encore quelques jours, la participation d’une forte délégation du CMDT venant de différents pays d’Europe a permis de faire de ces assises un tremplin pour discuter de quelques problèmes épineux qui minent les relations entre la diaspora et le gouvernement togolais notamment celui de la confiance. Mais pour une fois la glace est brisée. L’image des délégués du CMDT prenant le déjeuner avec l’Ambassadeur du Togo en France et discutant avec le Coordonnateur du programme diaspora laisse espérer que le dialogue est lancé sérieusement pour mettre sur pied des structures nationales de gestion des problèmes diasporiques.

Le clou de l’activité a été sûrement l’intervention du Dr Yves AMAIZO à la clôture des assises, qui est revenu sur les attentes du CMDT, au-delà des assises. Le Président du comité de pilotage du programme diaspora, l’Ambassadeur AMELETE Bawoumondom, a réaffirmé, par la suite, la volonté de prendre en compte toutes les propositions qui viendraient du CMDT et a invité l’ensemble des regroupements de la diaspora à participer aux débats qui auront lieu lors du premier Forum Économique et Social des Togolais de l’Extérieur envisagé au cours des mois à venir. Après ce succès européen, rendez-vous samedi prochain à Montréal pour le second temps fort des premières Assises de la Diaspora Togolaise !

Publicités

Un commentaire

  1. jE SUIS AU JOUR LE JOUR vISION SOLIDAIRE. fELICIATION? VOUS AVEZ LE SOUTIEN DE NOTRE ONG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :