Visions Solidaires

Accueil » Migration » Convention sur les travailleurs domestiques: Communiqué de presse

Convention sur les travailleurs domestiques: Communiqué de presse

COMMUNIQUE DE PRESSE

Entrée en vigueur de la convention sur les travailleurs domestiques

domestic workers

L’association Visions Solidaires se réjouit de l’entrée en vigueur, le jeudi 5 septembre 2013, de la convention internationale sur les travailleurs domestiques, initiée par l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Une lueur d’espoir vient ainsi de naître pour voir la fin de l’exploitation des centaines de millions de travailleurs/travailleuses domestiques, esclaves des temps modernes.

Essentiellement des femmes et des enfants, les travailleurs/travailleuses domestiques sont souvent des personnes migrantes, ayant quitté leur terre natale pour de nouveaux horizons, à la recherche d’un gagne pain quotidien. Ce phénomène qui est aussi alimenté par de nombreux trafics illicites d’être humain est fort perceptible dans tous les pays du sud, dont le Togo.

 Le Togo apparait en Afrique de l’ouest comme le pays ayant le plus fort taux de travailleurs domestiques migrants. Mères de famille ou jeunes filles âgées d’à peine 12 ans, elles sont nombreuses, les Togolaises, à quitter leur campagne pour Lomé, la capitale togolaise, à la recherche d’un travail de portefaix au marché, ou de « Bonne » à tout faire dans les maisons.  Elles sont tout aussi nombreuses à quitter le Togo, chaque année, pour rejoindre d’autres pays, notamment la Côte d’ivoire, le Nigéria, le Gabon, le Liban, l’Arabie saoudite ou encore le Koweït, victimes des réseaux de traite, ou obligées de fuir le chômage au Togo et de tenter cette aventure, au péril de leur vie, afin de sauver leur famille de la misère. Ces aventures virent au drame pour la plupart. Elles finissent prostituées dans les pays de destination, ou en reviennent avec des troubles psychologiques, suite aux multiples abus vécus.

Face à cette tragédie, la réponse des acteurs étatiques togolais reste encore faible, tant au niveau juridique que social. La protection des travailleurs/travailleuses domestiques togolais(es), aussi bien au Togo qu’à l’extérieur, reste un sujet tabou, fort peu abordé au sein de l’hémicycle parlementaire. Le Togo fait d’ailleurs partie des nombreux pays africains n’ayant pas ratifié la convention sur les travailleurs domestiques.

L’association Visions Solidaires lance donc un appel au gouvernement togolais, et aux  parlementaires, pour que le Togo puisse donner l’exemple en ratifiant la dite convention. En outre, l’association exhorte le gouvernement à prendre des mesures significatives pour la protection des droits des travailleuses domestiques œuvrant dans les maisons au Togo. Enfin, elle lance également un cri d’alarme sur la situation des travailleuses domestiques togolaises maltraitées au Nigéria, au Gabon, au Liban et dans les autres pays du Golfe, qui ne bénéficient d’aucune protection au niveau des représentations diplomatiques togolaises dans ces pays.  L’association espère, grâce au travail continu de tous les acteurs, aussi bien étatiques que de la société civile, qu’une prise de conscience verra le jour au sein des familles, pour que des femmes et des filles togolaises cessent d’être exploitées comme esclaves domestiques en ce 21ème siècle.

Contact presse : ABI Samir, 90 79 44 12, visionssolidaires@gmail.com

Publicités

Un commentaire

  1. Sarah dit :

    Bravo pour cette initiative et cet appel au réveil des consciences politiques. POUR le soutien aux exploité(e)s de l’ombre. Une pensée particulière aux soeurs aux Liban

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :