Visions Solidaires

Accueil » Migration » LA SOCIÉTÉ CIVILE TOGOLAISE ET LES ASSISES DE LA DIASPORA

LA SOCIÉTÉ CIVILE TOGOLAISE ET LES ASSISES DE LA DIASPORA

DÉCLARATION DE LA SOCIÉTÉ CIVILE TOGOLAISE SUR LES ASSISES RÉGIONALES DE LA DIASPORA

diaspora_facebook

L’annonce au début du mois de février de la tenue prochaine des assises régionales de la diaspora togolaise à Paris pour la zone Europe, à Montréal pour la zone Amérique du Nord et à Lomé pour la zone Afrique ne peut laisser indifférente la société civile présente au Togo. Ces assises tant attendues depuis des années viennent couronner les efforts de plaidoyer menés depuis plus de cinq ans par diverses organisations de la société civile togolaise travaillant sur les thématiques de la migration et des droits humains pour faire de la diaspora une priorité dans l’agenda politique national.

Malgré son dévouement pour la tenue de ces assises, la société civile togolaise risque d’être une des grandes absentes de ces rencontres car aucune disposition n’est prise par le gouvernement pour assurer la participation des acteurs non étatiques au processus. De même, les appels de la société civile à l’endroit des bailleurs de fonds notamment la Banque Africaine de Développement (BAD) qui assure le financement des assises régionales sont restées lettre morte. Face à cette situation déplorable, la société civile togolaise tient à rappeler à l’ensemble des acteurs gouvernementaux et aux bailleurs de fonds le rôle important qu’elle a joué ces dernières années pour rapprocher le gouvernement togolais et la diaspora, opposés par une crise de confiance née de la crise politique qu’a vécu le Togo ces vingt dernières années.

Tout en se réjouissant de la tenue des rencontres régionales de la diaspora, la société civile togolaise rappelle au gouvernement que ces assemblées seront vaines si au sortir de ces assises, des mesures idoines ne sont pas prises pour assurer une participation réelle de la diaspora à la vie politique et économique du Togo. Parmi ces mesures la société civile togolaise attend particulièrement du gouvernement :

1-                 La reconnaissance officielle du droit à la double nationalité de tous les togolais de la diaspora et la suppression des demandes de visa aux togolais de la diaspora de retour au Togo ;

2-                 La participation effective de la diaspora togolaise au processus électoral;

3-                 L’exonération des droits de douanes des biens de tous les togolais de la diaspora en retour définitif au Togo et des dons de la diaspora à la population togolaise ;

4-                 La mise sur pied d’une politique fiscale avantageuse à tous les opérateurs économiques issus de la diaspora togolaise voulant investir au Togo ;

5-                 La création dans toutes les ambassades togolaises d’un bureau dédié à assurer la protection sociale effective  des travailleurs migrants togolais en situation régulière comme irrégulière ;

6-                 La baisse des taxes perçues sur les transferts de fonds de la diaspora togolaise à l’endroit de leur famille ;

7-                 L’élaboration rapide d’une politique nationale des Togolais de l’Extérieur ;

8-                 La création d’une Agence Nationale des Togolais de l’Extérieur.

9-                 La tenue périodique d’un Forum National des Togolais de l’Extérieur pour un dialogue permanent entre le gouvernement et la diaspora afin qu’un meilleur suivi soit fait des mesures gouvernementales prises à leur endroit.

10-             La création d’un Ministère des Togolais de l’Extérieur pour la prise en compte des préoccupations des deux (2) millions de Togolais résidents à l’extérieur du pays.

La société civile tient à renouveler au gouvernement togolais sa disponibilité à l’accompagner dans la mise en œuvre de ces mesures pour assurer les droits de la diaspora.

L’ensemble de ces mesures ne peut se faire sans une diaspora togolaise organisée et mieux informée sur les évolutions en cours au Togo. C’est pourquoi la société civile togolaise lance un appel aux organisations de la diaspora à se mobiliser pour les assises régionales et à en faire un premier échelon vers la constitution d’un Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur conformément aux recommandations de la stratégie de mobilisation des Togolais de l’extérieur validée le 04 février 2013.

Malgré la volonté apparente de mettre la société civile togolaise aux abonnés absents des assises régionales de la diaspora, elle tient à rassurer les frères et sœurs de la diaspora qu’elle continuera à œuvrer tout comme par le passé pour interpeller les autorités politiques togolaises et défendre les droits de la diaspora.

La société civile voudrait pour finir remercier tous les Togolais de l’extérieur qui apportent un soutien constant à ses actions et qui contribuent à la bonne image du Togo à l’extérieur ainsi qu’au développement économique de la terre de nos aïeux.

Fait à Lomé le 23 février 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :