Visions Solidaires

Accueil » Migration » ATELIER SUR LA MIGRATION A SOKODE

ATELIER SUR LA MIGRATION A SOKODE

DÉCLARATION FINALE

Ñ

Le Samedi 19 avril 2014, l’Association Togolaise des Expulsés a organisé un atelier sur le thème : « Etats des lieux du phénomène migratoire : enjeux et défis pour la jeunesse africaine » au Centre Culturel St Augustin à Sokodé (Togo). En effet Sokodé, est l’une des principales villes togolaises de départ de migrants et compte au sein de sa population actuelle beaucoup d’anciens migrants expulsés d’Europe, d’Amérique du Nord, du Liban et de divers pays d’Afrique vers le Togo. Étaient présents à cet atelier aux côtés des expulsés togolais, le Réseau Afrique Europe Interact section Europe, section Mali et section Togo, l’association Visions Solidaires et une centaine d’habitant de la ville de Sokodé.

L’objectif de l’atelier était de promouvoir et de protéger le droit des migrants expulsés vers le Togo. Ces derniers ont témoigné durant l’atelier des traitements inhumains, arrestations, enfermements et violences racistes subis tout au long du processus ayant conduit à leur expulsion. Depuis leur retour, ils vivent à Sokodé ainsi que dans d’autres villes du Togo dans des conditions précaires à cause des traumatismes subis et du départ forcé de leurs anciens pays d’accueil sans leur épargne et les biens matériels accumulés malgré les souffrances que constitue le travail au noir. Tout ceci rend difficile leur insertion sociale au Togo.

Les participants à l’atelier, à la suite de tous les témoignages et exposés entendus, déclarent :

-La migration est un sujet social qui concerne tout le monde car les hommes et les femmes ont un penchant naturel à la mobilité.

-La nécessité de mettre fin aux expulsions des migrants dits « sans papiers » pour sauver des vies humaines

-L’urgence de soutenir les expulsés sur tous les plans et de restituer leurs biens laissés dans les pays d’où ils ont été expulsés

Ils appellent à :

-Ouvrir les frontières et permettre la libre circulation des personnes

-Investir plus sur le plan économique, social, politique et culturel en Afrique pour éviter la mort de nombreux migrants

-Soutenir les organisations locales qui défendent la cause des droits de l’homme en général et des droits des migrants en particulier

-Mettre fin à l’exploitation de l’Afrique par les multinationales et les institutions financières internationales.

NON A L’AGENCE EUROPENNE DE CONTRÔLE DES FRONTIÈRES (FRONTEX) !

NON AUX ACCORDS SIGNES PAR LES ETATS AFRICAINS POUR EMPÊCHER LEUR PROPRE POPULATION DE MIGRER !

Ñ

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :