Visions Solidaires

Accueil » Posts tagged 'intégration'

Archives de Tag: intégration

Togo: Exemption de visa pour les Tchadiens

Communiqué de presse

L’association Visions Solidaires se réjouit de la décision des autorités togolaises d’exempter de visa les ressortissants tchadiens voyageant au Togo. Cette décision qui intervient près d’une année après le sommet entre les pays d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et d’Afrique centrale (CEEAC) tenu à Lomé le 30 juillet 2018 marque un pas de plus dans le renforcement de l’intégration entre les deux sous régions. Pour rappel, en marge de ce sommet, l’association Visions Solidaires avait eu à interpeller les autorités togolaises sur la non réciprocité de l’exemption de visa dont bénéficiaient déjà les Togolais se rendant au Tchad. Les autorités togolaises viennent donc par cette décision de normaliser ladite situation. (suite…)

Regards d’acteurs: La Côte d’ivoire

La Côte d’Ivoire, Pays d’hospitalité

Par Samir ABI

Cote-divoire-photo

Il faut se rendre au bord de la lagune Ebrié pour comprendre à quel point la Côte d’Ivoire à elle seule, est un symbole en matière d’accueil et d’intégration des migrants en Afrique de l’ouest. La population cosmopolite de ce pays et son dynamisme vous rappelle à chaque moment la véracité des premiers vers de l’Abidjanaise, l’hymne national ivoirienne : « Salut Ô Terre d’espérance, Pays d’hospitalité». Un hymne certes calqué sur le modèle de la marseillaise mais qui doit sa composition à « l’amitié des peuples frères ». Bien avant son indépendance et la composition de l’Abidjanaise, la côte de l’ivoire, tout comme son voisin de la côte de l’or (actuel Ghana), attirait déjà une myriade de peuples de différents pays d’Afrique de l’ouest.

Pour ceux ayant peu de connaissance sur cette région d’Afrique, qui formait anciennement le Royaume Ashanti et l’Empire Mandingue, il faut savoir que ses terres bénies regorgent de ressources forestières immenses, des sols les plus fertiles du continent, d’un climat des plus propice pour l’agriculture et d’un sous-sol riche en pierres précieuses (or et diamant en particulier). Tous les ingrédients pour attirer les migrants européens qui ont entamé la colonisation de la zone au XIXème siècle. A la suite des Européens, les populations de diverses communautés africaines, déjà habituées aux échanges avec le Royaumes Ashanti et l’Empire Mandingue, vinrent également prendre pied dans ce qui était considéré déjà pendant la période de la colonisation comme un « Eldorado de croissance ». (suite…)