Visions Solidaires

Accueil » Uncategorized » SOMMET DES PEUPLES SUR LA SÉCURITÉ MARITIME ET LA PROTECTION DES MIGRANTS EN AFRIQUE

SOMMET DES PEUPLES SUR LA SÉCURITÉ MARITIME ET LA PROTECTION DES MIGRANTS EN AFRIQUE

APPEL A UN SOMMET DES PEUPLES SUR LA SÉCURITÉ MARITIME ET LA PROTECTION DES MIGRANTS SUR LES MERS ET LES OCÉANS EN AFRIQUE

« Pour une protection de tou-te-s sur les mers et les océans en Afrique »

Afrique

Lomé, la capitale togolaise, se prépare activement pour accueillir du 2 au 7 novembre 2015 un sommet extraordinaire des chefs d’Etats Africains sur la sécurité maritime et le développement en Afrique. L’idée de ce sommet extraordinaire a été adoptée par les chefs d’Etats africains lors du 23ème sommet de l’Union Africaine tenu à Malabo en juin 2014. Il réunira les chefs d’Etats, de gouvernement, les ministres, des experts et des organisations internationales (Union Européenne, ONU…) autour de la problématique de la coopération régionale et internationale pour la sécurité maritime et le développement de l’Afrique. Ce sommet apparaît aux yeux de l’Union Africaine comme une urgence face à la recrudescence des attaques de pirates contre les bateaux marchands et les plateformes pétrolières au large des côtes africaines et face à l’absence d’une charte africaine sur la sécurité maritime. Le sommet de Lomé ambitionne donc de doter l’Afrique d’une telle charte pour la soustraire du diktat des européens et des américains qui jusqu’ alors élaboraient les stratégies de sécurisation des mers et océans africains en lieu et place des acteurs africains et quadrillent les côtes africaines grâce à Frontex en mer méditerranée, au déploiement naval Corymbe dans le Golfe de guinée et à l’opération Atalante dans le Golfe d’Aden.

Le projet d’ordre du jour de ce sommet défini par la commission de l’Union Africaine et le gouvernement togolais suscite toutefois une appréhension quant à l’oubli du cas des nombreux migrants africains qui meurent dans les mers et les océans en Afrique. En effet l’accent mis sur les thématiques de piraterie maritime, de pêche, sur l’environnement marins et le développement de l’Afrique semble faire croire que la charte annoncée aurait plutôt tendance à protéger les intérêts privés des armateurs et des multinationales pétrolières au large des côtes africaines. Au cours d’une année marquée par la recrudescence des drames en mer Méditerranée devenue un cimetière pour ces milliers d’africains et face au silence qui entoure leur mort dans le golfe de Guinée, au large du Gabon, des îles Canaries et de la Réunion et dans le Golfe d’Aden, une plus grande prise en compte par ce sommet du cas des migrants s’avère nécessaire.

Face au silence remarqué de la plupart des dirigeants africains sur le drame en Méditerranée on ne peut espérer que cette thématique prenne toute sa place si les peuples africains et les associations de solidarité envers les migrants ne se mobilisent pas. L’interpellation de la société civile au Togo a permis d’hors et déjà d’ouvrir des brèches dans les discours officiels togolais à ce sujet. En effet, le ministre des affaires étrangères du Togo a ainsi exprimé publiquement son souhait de voir la question de la traite des êtres humains et celle de l’immigration clandestine abordée lors de ce sommet. Mais de là à laisser une bonne place dans la futur charte de l’Union Africaine sur le secours et la protection des migrants sur les mers et les océans en Afrique il reste le pas de la mobilisation de tout un continent et de la société civile internationale.

La société civile togolaise invite toutes les organisations de la société civile africaine et les organisations de solidarité aux migrants de tous les autres continents à nous rejoindre au Togo du 5 au 7 novembre 2015 pour faire pression sur les dirigeants africains afin que la futur charte de l’Union Africaine prenne largement en compte la question du secours et de la protection des migrants sur toutes les mers et les océans en Afrique. Le sommet des peuples sera marqué par des rencontres entre migrants, pêcheurs, acteurs associatifs et syndicaux et un plaidoyer actif au cœur de la conférence des Chefs d’Etat pour la prise en compte de la protection des migrants dans la charte de l’Union Africaine sur la sécurité maritime. Une grande marche en hommage à tous les migrants morts en mer sera organisée le 7 novembre pour appeler les chefs d’Etats africains à plus de réaction sur ce sujet.

MOBILISONS NOUS POUR UNE MEILLEURE PROTECTION DES MIGRANTS EN AFRIQUE.

Contact presse : Association Visions Solidaires email : visionssolidaires@gmail.com Tél : (00228)22 52 63 92

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :