Visions Solidaires

Accueil » Uncategorized » HANDICAP ET FORMATIONS AU TOGO

HANDICAP ET FORMATIONS AU TOGO

APPEL A CANDIDATURE POUR POSTE DE CONSULTANT 

ETUDE SUR LES CONDITIONS DE FORMATION ET LES OBSTACLES RENCONTRES PAR LES ÉLÈVES ET ETUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP DANS L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ET DANS L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AU TOGO

TERMES DE REFERENCE

I-                    Contexte justificatif

Les établissements secondaires et les instituts d’enseignement supérieur togolais accueillent de plus en plus de personnes en situation de handicap en leur sein. Ce regain d’intérêt des parents à la scolarisation de leurs enfants en situation de handicap est en partie du au travail de sensibilisation mené par les acteurs de la société civile ces dernières années. L’accompagnement du gouvernement togolais par l’appui aux établissements scolaires spécialisés a aidé aussi à développer l’offre éducative dans le secondaire à l’endroit des personnes en situation de handicap. Par ailleurs la nécessité d’une éducation plus inclusive aux personnes en situation de handicap a conduit à l’émergence de foyer d’expérimentation en éducation inclusive dans différentes villes du Togo. Ces efforts conjugués et multi-acteurs ont ainsi favorisé l’entrée dans les universités togolaises à partir de 1994 d’étudiants présentant des situations d’handicap visuel autrefois exclu du système universitaire. Vingt ans après ce premier pas, on compte actuellement 27 étudiants en situation de handicap visuel et des centaines d’étudiants en situation de handicap moteur à l’Université de Lomé. La présence d’étudiants en situation de handicap auditif encore embryonnaire pourrait connaitre une croissance dans les années futures. Ces progrès ne sont pas sans difficultés.

Dans une correspondance adressée en 2013 au ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche avec ampliation au ministère de l’action sociale et de la solidarité nationale, les étudiants en situation de handicap de l’Université de Lomé regroupés au sein de l’association APHUL[1] présentaient les difficultés qu’ils rencontraient dans les structures universitaires. Une de leur doléance soulignait la nécessité d’une étude approfondie pour mieux cerner les obstacles rencontrés par les personnes en situation de handicap dans la poursuite des études supérieures.

En outre le fort taux de déperdition dont sont victimes les étudiants en situation de handicap arrivant à l’Université de Lomé a amené au recrutement de référent handicap au sein des facultés des lettres et de droit et à la création du Centre d’Appui aux Etudiants en Situation de Handicap (CAESH). Ce tout nouveau centre, placé sous la responsabilité de la faculté des lettres et sciences humaines, a manifesté également le besoin d’une étude approfondie pour mieux cerner les tâches qui seront les siennes au sein de l’Université de Lomé.

Enfin l’accent mis sur la promotion de l’emploi comme outil de lutte contre la pauvreté dans la stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE)[2] et l’importance accordée à l’emploi des personnes marginalisées notamment les personnes en situation de handicap obligent à renforcer la qualité de leur formation supérieur. Ce renforcement serait un plus indéniable pour faciliter leur accès à l’emploi de ces personnes traditionnellement exclues du marché du travail.

En partenariat avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, le ministère de l’enseignement primaire et secondaire, et avec l’appui financier de l’ONG CBM, l’association Visions Solidaires lance une étude pour une meilleure perception des conditions de formation et des obstacles rencontrés par les apprenants en situation de handicap dans l’enseignement secondaire et dans l’enseignement supérieur au Togo.

II-Objectifs

a-      Objectif général

La présente étude a principalement pour objectif de faire l’état de la situation des conditions de formation des personnes en situation de handicap dans les établissements d’enseignements secondaire et supérieur du Togo.

b-      Objectifs spécifiques

Plus spécifiquement l’étude aura pour but de :

-Identifier les problèmes liés à l’accès aux infrastructures scolaires et universitaires ;

-Comprendre les procédures d’orientation des élèves en situation de handicap au secondaire et après le BAC ;

-Répertorier les structures d’accompagnement offertes aux apprenants en situation de handicap et faire un état des lieux des services offerts ;

-Identifier les obstacles à l’éducation des personnes handicapées ;

-Analyser la réaction du corps enseignant et des apprenants valides face aux apprenants en situation de handicap ;

-Énumérer des exemples de bonnes pratiques mise sur  pied au niveau  de différents pays pour faciliter l’accès aux infrastructures, aux matières d’enseignement, et à des méthodes d’évaluation appropriées pour les apprenants en situation de handicap ;

-Émettre des recommandations relatives à l’accès des personnes handicapées à l’enseignement secondaire et supérieur.

III- Résultats attendus

  • Les difficultés rencontrées suivant les différents types de handicap dans leur parcours scolaire et universitaire sont connues ;
  • Les méthodes d’accompagnement des élèves et étudiants en situation de handicap sont évaluées ;
  • Les problèmes d’accessibilité des bâtiments et des matières enseignées dans les lycées et les institutions universitaires sont identifiés ;
  • De meilleures pratiques de valorisation et d’orientation des apprenants en situation de handicap sont proposées.

IV-Méthodologie

La méthodologie sera axée sur l’approche participative et inclusive tout en conférant au consultant la responsabilité de la qualité des résultats et produits attendus. La mission de consultation sera gérée et coordonnée par l’association Visions Solidaires avec l’implication de CBM. Toutefois, le choix est laissé au consultant pour développer la méthodologie appropriée en concertation avec Visions Solidaires et CBM. La méthodologie devra être axée sur une revue documentaire ainsi qu’une collecte de données sur le terrain chez les cibles définies par l’étude.

La conduite des travaux s’effectuera comme suit :

–  Consulter les établissements secondaires et universitaires sur la présence et les conditions de formation des personnes en situation de handicap ;

–  Consulter les ministères en charge de l’éducation afin de recueillir des informations nécessaires à la réalisation de l’étude ;

– Procéder à des recherches documentaires et faire une analyse comparative au niveau de la sous-région, en Afrique et hors d’Afrique, en vue d’identifier les meilleures pratiques pour l’accès à l’éducation et la réussite des études pour les personnes en situation de handicap ;

–  Après la synthèse et l’analyse des données, produire le draft du document sur « l’étude sur les conditions de formation et les obstacles rencontrés par les élèves et étudiants en situation de handicap dans l’enseignement secondaire et dans l’enseignement supérieur au Togo» ;

–  Soumettre le draft à l’appréciation du comité technique ;

–  intégrer effectivement les contributions faites par le comité technique à la réunion technique de pré-validation et celle des participants de l’atelier de validation ;

–  Faire le point d’avancement des travaux à l’association Visions Solidaires à chaque étape de la mission de consultation.

V-Durée de la consultation

La mission s’exécutera sur une durée de 30 jours ouvrables principalement à Lomé et à Kara. La date de démarrage de la mission est prévue pour le 2 mai.

Etape I : compilation cinq (05) jours

Collecte des informations relatives aux conditions de formation et aux obstacles rencontrés par les apprenants en situation de handicap dans les établissements secondaires et universitaires.

Compilation et analyse des données recueillies.

Etape II : Consultation quinze (15) jours

Complément d’informations nécessaires à la réalisation de l’étude auprès des départements ministériels (Ministère de l’enseignement primaires et secondaire, Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, Ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, …).

Recherche sur les bonnes pratiques proposées dans le secondaire et les universités aux apprenants en situation de handicap selon le type de handicap dans les pays de la CEDEAO, en Afrique voire en Europe et en Amérique du Nord.

Etape III : Dépôt du rapport provisoire sept (7) jours

Rédaction et dépôt du rapport provisoire.

Réunion de pré-validation du comité technique.

Dépôt du rapport amendé par le comité technique qui fera l’objet de la validation lors de l’atelier.

Etape IV : Dépôt du document définitif  trois  (03) jours

Présentation du document à l’atelier de validation.

Intégration des commentaires et amendements, finalisation et dépôt du document définitif.

VI-Qualification et expériences requises

Profil/Education

–  Etre titulaire d’un diplôme universitaire BAC+5 (Master, DESS, DEA) ou d’un Doctorat en sciences sociales, en sciences de l’éducation ou dans les domaines connexes au champ d’étude ;

–  Connaissance de la question du handicap au Togo ;

–  Connaissance du contexte togolais  et plus spécifiquement du secteur éducatif au Togo ;

–  Justifier de 5 ans d’expérience professionnelle dans le domaine des études ;

–  Justifier de la conduite d’études sur la problématique du handicap ou de l’éducation au Togo ;

–  Fournir des références en matière de consultation.

Compétences

  • Avoir une très bonne capacité rédactionnelle et de communication;
  • Capacité d’analyse et de synthèse ;
  • Capacité à travailler en équipe.

Langue

La maîtrise du français écrit et parlé est indispensable.

VII-Critère d’éligibilité

Les consultants intéressés par cette étude devront fournir des informations démontrant qu’ils disposent de qualifications et expériences pertinentes pour réaliser cette étude. Pour ce faire, ils devront :

–  Avoir un niveau minimum BAC + 5 dans le domaine des sciences sociales, des sciences de l’éducation, ou autres domaines équivalents (5points) ;

–  Avoir une connaissance avérée en ce qui concerne la problématique du handicap dans son ensemble (10 points) ;

–  Disposer d’une bonne connaissance du secteur éducatif togolais (5 points).

VIII-Dossier de candidature

Les candidats doivent soumettre un dossier de candidature composé de :

–          Une demande manuscrite ;

–          Un curriculum vitae détaillé avec les références ;

–          Une offre technique et financière.

Le dossier de candidature est à envoyer par mail à visionssolidaires@gmail.com avec pour objet Candidature Etude VS N°002/2014 au plus tard le 25 avril 2014 à 17h00.

 

[1] Association des personnes handicapées de l’Université de Lomé

[2] Document de la SCAPE, Ministère de la planification.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :